Browse By

5 idées d’éléments à analyser parmi vos statistiques emailing

Les statistiques résultantes de votre campagne de communication via courrier électronique vous permettent de connaître un maximum d’informations sur votre stratégie.  Il ne suffit simplement pas d’envoyer des campagnes ou de créer des e-mails transactionnels. Il s’agit également de suivre la performance de vos campagnes, d’analyser les résultats et d’en tirer des conclusions afin de perfectionner vos futurs envois.

Toute campagne de marketing par courriel bien planifiée nécessite une analyse des statistiques des missions précédentes. Lorsque vous préparez vos campagnes par e-mail, vous devez donc :

  • comprendre comment vos abonnés se comportent
  • trouver des stratégies qui ont un effet sur eux
  • découvrir les aspects les plus forts de votre offre et ce dont les abonnés répondent le mieux

Pour ce faire, il est essentiel d’analyser en permanence les résultats de chaque campagne. Chaque analyse doit se concentrer sur la bonne compréhension et l’interprétation des métriques qui sont accessibles dans les rapports de campagne.

Dans l’optique de vous aider dans cette tâche qui s’avère assez compliquée, nous vous proposons par le biais de ce guide, des éléments sur lesquels se baser parmi vos statistiques emailing pour discerner les lacunes en vue d’en apporter des améliorations.

Les éléments les plus importants de qui vous aident à mesurer la performance d’une campagne sont :

Taux d’envoi

Le taux d’envoi est la proportion d’e-mails qui ont réellement quitté le serveur expéditeur pour atteindre vos destinataires. Si un grand nombre de messages restent sur le statut “envoyés” pendant une longue période (la durée d’envoi habituelle peut varier entre quelques secondes et quelques heures), vous êtes probablement confronté à un problème de délivrabilité.

Taux de délivrabilité.

Le taux délivrabilité représente la proportion d’e-mails envoyés qui ont atterri sur le serveur du destinataire. Cependant, le fait d’être «livré» ne signifie pas nécessairement que le courriel a été envoyé dans la boîte de réception du destinataire. Il est toutefois impossible pour un tiers autre que le destinataire principal de l’envoi newsletter de savoir si le message a été envoyé à sa boîte de réception ou au dossier indésirable.

Habituellement, si vous respectez les meilleures pratiques d’emailing, ces statistiques se situent entre 95% et 100%.

Taux d’ouverture

Le taux d’ouverture est le pourcentage d’e-mails remis qui ont été ouverts au moins une fois. C’est un  bon moyen de savoir si les destinataires lisent vos messages ou s’ils rangent vos emails directement sans même les ouvrir. Vous voulez clairement que cette statistique soit aussi haute que possible.

Le taux d’ouverture est donc une mesure qui permet de vous donner une idée de la façon dont votre campagne se déroule et de la façon dont elle est reçue. Ceci est un précieux retour d’information qui peut ensuite être utilisé pour élaborer votre prochain message. Un bon taux d’ouverture vous indique que vous êtes sur la bonne voie et un taux moins conséquent vous alerte qu’il est peut-être temps de repenser ou d’ajuster quelques paramètres de votre contenu.

Taux de clics

Le taux de clics correspond au pourcentage d’e-mails ouverts sur lesquels vous avez cliqué au moins une fois, à l’exception des clics sur le lien de désabonnement. Cette statistique est très importante puisqu’elle démontre comment les abonnés interagissent avec votre contenu, et si c’est assez intéressant pour conduire les lecteurs sur votre site. Les taux de clics élevés sont un signe d’intérêt et peuvent aider à façonner vos futures campagnes.

Taux de désabonnement

De manière générale, un taux de désabonnement inférieur à 1% signifie que vous êtes dans la norme de l’industrie. La seule exception est lorsque vous envoyez votre e-mail à de nouvelles listes, car celles-ci ont tendance à générer un taux de désabonnement plus élevé que les anciennes listes envoyées par e-mail. Cependant, l’industrie à laquelle vous appartenez joue également un rôle important. Dans l’ensemble, un bon taux de désabonnement est inférieur à 0,5%.