Browse By

Un bilan mitigé pour les banques en ligne en France

Alors que la première banque en ligne a été lancée il y a 10 ans, force est de constater que l’attrait pour ces nouvelles banques sur internet a été moins important que prévu. En effet, selon les dernières publications sur le sujet, les banques en ligne n’auraient attiré qu’un français sur dix seulement. Alors que le marché ne cesse de se développer avec l’arrivée de nouveaux acteurs (dont Orange Bank est le dernier en date), on constate que certains freins persistent et handicapent ainsi l’essor véritable de ce marché.

Les principaux freins du développement des banques en ligne

Jusqu’ici, les freins à l’adhésion des banques en ligne étaient surtout dus à une réticence de ne plus avoir de conseiller attitré. Bien que cet aspect dérange surtout les personnes au-dessus de 40 ans habitués à une relation clientèle classique, il a nettement moins perturbé la clientèle des 20-30 ans, plus flexible et avec un autre imaginaire lié à la banque. Par ailleurs, le fait de ne pas pouvoir faire l’intégralité de ses opérations en agence (sauf pour les banques en ligne qui disposent d’une société mère avec un parc d’agences) a évidemment constitué un frein concernant le développement des banques en ligne. L’arrivée importante de nombreux concurrents (banques classiques, néobanques, banques sans compte…) est évidemment complexe à gérer pour les banques en ligne étant donné que, bien souvent, ces acteurs répondent à des besoins précis et de manière très efficace et constituent ainsi de sérieux concurrents difficiles à combattre. Enfin, la difficulté d’un point de vue administratif de changer de banque a constitué un des plus gros freins à la démarche de changer de banque pour les particuliers.

Une tendance positive sur le long terme

On peut cependant anticiper, notamment grâce à l’initiative de la loi Macron facilitant le changement de banque, que le développement des banques en ligne continue de manière favorable, avec un nombre de clients plus important. Les offres de bienvenue, les tarifs très nettement en-dessous des « pure players », une offre simplifiée… sont le type d’arguments qui devraient aider les banques sur internet à continuer d’attirer des clients sur le long terme. Si jamais l’offre d’une banque en ligne vous intéresse à titre personnel, pensez à bien comparer les banques en ligne avant de signer, afin d’être sûr de faire le bon choix, car les banques en ligne tendent à s’aligner et à offrir des offres toujours plus intéressantes en vue d’attirer toujours plus de clients.