Browse By

Comment est calculé le coût du syndic ?

En tant que copropriétaire, vous recevez chaque année une facture annuelle correspondant aux frais d’honoraires de votre syndic de copropriété. Cependant, vous ne savez peut-être pas trop pourquoi le montant est ainsi constitué. Pour mieux vous repérer, sachez que deux critères entrent en ligne de compte : le devis initial du syndic et votre lot.

Le devis du syndic : la base du tarif

Lorsque votre copropriété a choisi son syndic, plusieurs devis ont été demandés. C’est une obligation légale de concurrence. Les prestataires potentiels ont alors estimé le prix pour les charges courantes de l’immeuble. Proche d’un millier d’euros annuel pour une petite copropriété, le devis peut monter à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour les plus grosses copropriétés.

Lors de votre demande de devis auprès d’un syndic, demandez aussi des informations liées aux autres frais, car la gestion courante que vous payez via le devis mentionné ne prend pas toutes les tâches. Ainsi, un courrier exceptionnel fait à l’administration, l’organisation de travaux, un entretien ponctuel se facturent en suppléments. Les tarifs peuvent varier énormément. Par exemple, une simple immatriculation dans le registre devenu obligatoire l’année dernière a été facturée quelques dizaines d’euros par certains syndics, et plusieurs milliers par d’autres !

Le lot définit la part de ce que vous payez

Ensuite, les montants demandés aux copropriétaires ne sont pas calculés au prorata des personnes mais selon leur lot. En effet, une copropriété est définie par lot. Celui-ci est généralement composé de l’appartement, d’un box, d’un parking, d’une cave, d’un cellier… Mais, dans une copropriété, ils ne sont pas tous égaux. On retrouve parfois des studios, des T2, des T5… Les plus grands lots ont donc une importance plus élevée, comptée en tantièmes.

Plus un copropriétaire possède de tantièmes de la copropriété, plus sa voix compte lors des assemblées générales et plus il paie les honoraires du syndic. Ainsi, si vous payez deux fois plus que votre voisin, cela est sûrement parce que votre lot est plus important que le sien.

Pour trouver ces informations, il suffit de consulter les papiers du constructeur ou obtenus lors de la vente. Ils donnent votre numéro de lot ainsi que son « poids ».

Si jamais vous trouvez que vous payez trop cher votre syndic, sachez qu’un contrat dure trois ans. Il faut des motifs légitimes pour le casser. Par contre, à son échéance, vous pouvez changer de prestataire sans spécifier de motif. Évidemment, ce choix n’incombe pas uniquement à vous, mais à tous les copropriétaires et le changement ne sera valable que s’il est voté à la majorité des copropriétaires lors d’une assemblée.