Browse By

Comment simplifier le divorce ?

Le divorce est un sujet tabou à une certaine époque, à présent, ce n’est plus une fatalité. De nos jours, il est même possible de simplifier cette affaire en suivant une démarche plus souple qui évite le juge et les rendez-vous très fréquents au tribunal. Mais comment simplifier un divorce ?

Faire appel à un avocat

Lorsqu’on décide en fin de passer au divorce, la première chose à faire est de consulter un avocat divorce et pas n’importe lequel mais un avocat avec une solide expérience et un parcours professionnel concluant. En effet, il est important d’avoir à ses côtés un professionnel qui jouera à la fois un rôle de conseiller et d’intervenant notamment pour simplifier le divorce.

En d’autres mots, avant de se lancer dans la procédure, il est de son devoir de rappeler à son client ses droits et les choses qu’il peut réclamer lors du divorce. Ensuite, de le convaincre à révoquer cette décision puisque les conséquences sont souvent considérables et risquent même de semer des troubles dans la vie des enfants. En d’autres mots, faire appel à un avocat divorce reste un passage obligé pour les deux individus et il se doit d’ailleurs de montrer un peu de rigueur pour accélérer la démarche.

Par ailleurs, on a certainement entendu parler d’un divorce à l’amiable. Cela veut dire qu’on ne va plus passer par le juge. Cela évitera les fréquentes séances et la présence obligatoire de l’homme et de la femme et même dans d’autres cas, les enfants doivent aussi participer aux diverses interrogations. Heureusement que l’option par consentement mutuel existe pour simplifier le divorce et éviter d’autres conflits. Rapide, efficace et équitable, l’acte du divorce sera remis dans les temps auprès de l’homme et de la femme. Quoi qu’il en soit, ils doivent garder en tête que le divorce n’a jamais été une solution et qu’ils doivent chacun réétudier la question avant de passer définitivement à la rupture conjugale.

Les intervenants dans un divorce amiable

En absence du juge, il n’y a que l’avocat divorce qui soit donc en mesure de déclarer le divorce de façon légale et équitable entre deux personnes. Bien entendu, il faut avoir deux avocats pour conclure l’affaire ainsi qu’un notaire. Le notaire quant à lui intervient dans la rédaction et l’enregistrement de l’acte de vente et non apte à juger un divorce.

Certes, s’il existe un contrat de mariage, il doit aussi y avoir un contrat de rupture dans un divorce amiable. Dans ce cas, les deux avocats doivent se réunir régulièrement pour que l’acte soit plus équilibré et que l’un et l’autre obtienne la loi chacun en sa faveur. Ainsi, les deux avocats doivent se porter garant de l’équilibre de cet acte de divorce en étudiant scrupuleusement le contrat de rupture. Quoi qu’il en soit, les honoraires seront d’autant plus chers par rapport à la méthode classique. Mais cela en vaut pratiquement le coup.

En effet, le divorce amiable devient une source de solution pour l’époux et l’épouse du fait qu’ils seront dans l’intimité et dans la confidentialité tout au long des procédures. Ils vont aussi pouvoir discuter à l’amiable des autres sujets comme les enfants et leur éducation, le partage des biens, la pension alimentaire ainsi que les visites. En effet, le divorce n’est pas la fin d’une histoire, c’est juste la fin d’un lien conjugal. Ainsi, il est important qu’ils trouvent un arrangement pour que la présence de l’un n’influence et n’impacte pas la vie de l’autre. Il faut alors s’en remettre aux deux avocats et à un notaire. En bref, un divorce sans juge est peut-être une tendance mais encore faut-il choisir le meilleur avocat pour ne pas davantage compliquer la procédure.