Browse By

Conquérir le marché international grâce aux conseils d’un avocat qualifié

Pour certains chefs d’entreprises, le marché national est devenu un terrain de jeu où l’on règne sans conteste. S’ouvrir à l’international constitue alors une nouvelle étape à franchir pour de meilleurs chiffres d’affaires. Bien que la tâche puisse s’annoncer facile, faire appel à un avocat est vivement conseillé pour toute implantation à l’étranger.

La création d’une filiale à l’étranger : les étapes à suivre

Les démarches pour la constitution d’une entreprise en dehors des limites du territoire ne sont pas simples pour les amateurs. Outre de faire appel à la législation compétente pour l’enregistrement légal de la société, il faut tenir compte du droit commercial international. En matière de commerce à l’étranger aussi, quelques bases restent à connaitre et notamment concernant les cas de concurrence déloyale. Certes, un comptable est celui que l’on a l’habitude d’appeler pour démarrer une activité, mais dans ce cas, solliciter un avocat international, à l’instar d’avocat new york, est particulièrement recommandé. Ce juriste se penchera sur les particularités du droit commercial appliqué dans le pays d’accueil. Il exploitera au mieux les dispositions qui avantageront son client sur le marché. En outre, il le conseillera judicieusement pour éviter les litiges.

S’ouvrir à l’international : des relations commerciales qui ne sont pas de tout repos

Une implantation à l’étranger oblige un chef d’entreprise à conclure de nouveaux partenariats. Il faudra se constituer un réseau de fournisseurs, trouver de nouveaux clients et peut-être aussi se mettre d’accord avec de nouveaux actionnaires. Une collaboration internationale engendre cependant des conflits judiciaires.

Rupture abusive des relations commerciales, refus de payement des factures, concurrence déloyale, les situations peuvent parfois devenir compliquées, et ce, rapidement. Assigner un avocat pour la résolution des litiges est une pratique courante dans ce milieu. À cet effet, avoir à disposition une équipe de juristes qualifiés est indispensable.

Non contents de se charger de la médiation, les avocats sont de véritables représentants légaux de l’entreprise à l’étranger. En ce sens, ils peuvent procéder à un dépôt de plainte, assurer la défense de la personne morale et garantir un recouvrement de créances si besoin est. Le tout se fait bien évidemment dans un cadre légal, obéissant aux normes du droit international et de la législation pouvant statuer.